Le web-magazine des professionnels du bâtiment

Indicateurs à la hausse pour les emplois dans le BTP

15 septembre 2020 | Actualités

Manpower Group a publié la semaine dernière son baromètre trimestriel concernant les perspectives d’emploi pour la fin de l’année dans plusieurs secteurs, dont les bâtiment.  Bonne nouvelle : pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, les indicateurs sont à la hausse.

Des intentions d’embauche enfin positives

Le premier constat à faire, c’est que le bâtiment, comme beaucoup d’autres secteurs, est enfin prêt à se relancer de façon significative sur le marché de l’emploi. Complice peut-être le plan de relance du Gouvernement, qui prévoit des aides pour l’embauche, notamment des jeunes, la prévision nette d’emploi pour le dernier trimestre 2020 atteint 3% tous secteurs confondus. Il s’agit d’une progression significative par rapport au trimestre en cours, avec 14 points de gagnés. On reste malgré tout bien en dessous des chiffres de la même période en 2019, quand les prévisions d’emploi arrivaient jusqu’à 12%. Cela traduit néanmoins une confiance grandissante des employeurs, dont 41% pense retrouver d’ici la fin d’année le volume d’embauche d’avant la crise. De plus, 54% des entreprises ayant actuellement recours à une forme de chômage partiel ou au temps partiel de manière générale pensent pouvoir faire revenir leurs salariés à plein temps au plus tard pendant le premier trimestre 2021.

LE cas du bâtiment

Les tendances décrites pour le marché du travail français sont d’autant plus vraies pour le BTP , où on observe des données bien au dessus de la moyenne nationale. Le secteur de la construction a en effet les meilleures perspectives d’embauche de l’Hexagone, avec ses 14%, soit 24 points de plus par rapport au trimestre précédent.  Bien évidemment, cette croissance n’est toujours pas comparable à l’exploit de la fin 2019, quand les perspectives d’embauche voisinaient les 24% (déjà bien au dessus de la moyenne nationale). Néanmoins, les données confirment la courbe ascendante du secteur, qui reste l’un des plus porteurs, depuis l’année dernière.

Une disparité géographique

La croissance des perspectives d’embauche n’est pas du tout uniforme sur l’ensemble du territoire.  La région parisienne reste fortement touchée par la crise et a du mal à se relever : ses perspectives d’embauche pour le prochain trimestre restent nulles, soit 16 points de moins que l’année dernière à la même période. Le sud et le centre-ouest sont les territoires qui s’en sortent le mieux, avec des progressions nettes de 8% et 10%, soit respectivement 17 et 21 points de plus par rapport au 3e trimestre.
Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le !

Pour ne rien rater de l'actu et des tendances du BTP ...

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Tous droits réservés VIPros 2020