Le web-magazine des professionnels du bâtiment

Se protéger du coronavirus sur le chantier (ou en atelier) : les gestes à adopter

10 mars 2020 | Actualités

Alors qu’elle s’atténue en Chine et bat son plein en Italie, la nouvelle épidémie de coronavirus approche à grands pas de notre pays. Pour ralentir la diffusion du COVID-19, les autorités demandent à tous d’adopter des gestes d’hygiène simples, dans notre vie de tous les jours. 

Mais comment ces indications se déclinent-elle en pratique pour les professionnels du bâtiment, sur le chantier ou en atelier ? Passons-les en revue.

Le coronavirus ne se transmet pas tellement dans l’air, mais à travers les liquides émis par le corps humain (gouttelettes, sueur, postillons, etc.). Dans une journée, on en touche plus que ce qu’on ne le croirait et c’est en portant ses mains aux visage (pour s’essuyer le front ou pour se gratter) qu’on attrape le virus.

Se laver souvent les mains

Tout le monde nous le dit, cela paraît évident et pourtant, c’est la règle la plus difficile à suivre sur le chantier : il faut se laver le mains souvent, pour réduire au minimum la quantité de virus qui entre dans notre organisme par la bouche ou les narines.

Avec de l’eau et du savon, des lingettes ou avec du gel hydroalcoolique, peu importe : ce qui compte, c’est de le faire souvent, surtout si une envie soudaine de vous gratter le nez vous prend. Oui, même si vous portez des gants de chantier, parce qu’ils ne sont pas étanches et vous n’êtes pas à l’abris d’une infiltration. N’oubliez tout de même pas de les enlever pour vous laver les mains, c’est bien plus efficace !

Évitez les contacts physiques directs avec clients et collègues

Finies les poignées de mains, les bises, les check ou tout autre forme de salutation qui comporte un contact physique direct avec d’autres personnes, au travail. Surtout s’il s’agit de personnes âgées. 

 L’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du BTP) conseille d’afficher plutôt un grand sourire pour dire bonjour. Attention tout de même à ne pas en abuser si vous ne voulez pas faire peur à vos clients ! 

nettoyez outils et plans de travail partagés

Si vous êtes plusieurs, dans votre entreprise, à vous servir de certains outils ou plans de travail, il faut les nettoyer régulièrement, pour éviter d’échanger vos microbes. Cette règle s’étend aux téléphones, poignées de porte, tables, lunettes de protection, bref, à tout ce qui est susceptible d’entrer en contact avec vos mains ou de recevoir des postillons et autres liquides corporels. Oui, les toilettes aussi, vous avez bien compris. Et que ça brille !

Toussez et éternuez dans votre coude

Pas dans vos mains, parce que sinon vous allez en mettre partout. En plus, c’est à la mode, car vous pouvez faire passer ce geste pour un dab.

Pensez tout de même à poser votre meuleuse avant, si vous tenez à vos oreilles !

inutile de porter un masque

Bien sûr, continuez à porter des masques pour vous protéger des poussières sur le chantier quand nécessaire. On ne va quand même pas oublier les règles de sécurité de base. 

Les masques de protections ffp3 sont cependant une mesure extrême contre le virus, qui n’a pas lieu d’être, à moins que vous ne soyez déjà malade. 

Mais dans ce dernier cas, il vaut mieux éviter d’aller au chantier, vous ne croyez pas ?

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le !

Tous droits réservés VIPros 2022